Le siècle des Lumières

Au xviiie siècle, en France et en Europe, des penseurs expriment des idées nouvelles : ils défendent un idéal de société fondé sur la connaissance, la tolérance religieuse et la liberté. Ils souhaitent ainsi « éclairer » l’humanité ; c’est la raison pour laquelle on les appelle « philosophes des Lumières ».

Le Dîner des philosophes (tableau de Jean Huber)

Les idées nouvelles

• Pour défendre leurs idées, les philosophes des Lumières font appel à la raison : ils veulent que les hommes réfléchissent, développent leur esprit critique et ne soient plus influencés par les préjugés.

• Ils défendent également les principes de tolérance*, de justice et de liberté, et réclament une société égalitaire. C’est pourquoi ces penseurs critiquent la monarchie absolue et ses abus, ainsi que les privilèges de la noblesse et du clergé.

• En Europe, de nombreux souverains sont séduits par les idées neuves ; on les nommera « despotes éclairés ».

*tolérance ≠ intolérance

La diffusion des idées

Denis Diderot

• Les idées des Lumières se diffusent dans toute l’Europe grâce aux encyclopédies, aux revues et aux journaux, vendus par les colporteurs. On débat dans les salons littéraires ou les académies. Les librairies se multiplient.

• L’œuvre la plus marquante est l’Encyclopédie, conçue par le philosophe Diderot et le mathématicien d’Alembert, et rédigée par les savants de l’époque. Cet ouvrage de 35 volumes comprend 72 000 articles et 11 volumes de planches illustrées.

• L’Encyclopédie a pour but d’instruire le grand public des progrès des sciences et des techniques, mais critique également les institutions politiques et religieuses.

La critique de l’Église

Voltaire

• Les philosophes, en particulier Voltaire, critiquent aussi l’Église et les ecclésiastiques pour leurs principes dogmatiques* qui empêchent le progrès.

• Ils dénoncent surtout le fanatisme et l’intolérance, à l’origine de conflits et de violences.

*dogme n.m. dogmatique adj.

Les progrès scientifiques

• Le xviiie siècle est une période de grands progrès scientifiques : la science s’appuie sur l’observation et l’expérimentation.

• Des savants font d’importantes découvertes :

Newton explique l’attraction terrestre ;

le naturaliste Buffon décrit les espèces animales et s’intéresse à la botanique ;

Antoine de Lavoisier invente la chimie moderne : il identifie l’oxygène et l’azote de l’air.

• De nouvelles spécialités apparaissent, comme la paléontologie et l’anatomie. C’est aussi l’époque de la première machine à vapeur et de la montgolfière.

Le commerce et la traite des Noirs

• Au xviiie siècle, le grand commerce maritime se développe. Grâce aux voyages des explorateurs, la cartographie s’améliore.

• Les philosophes des Lumières protestent contre la traite des Noirs pratiquée par les Européens : ils réclament l’abolition de l’esclavage.

Histoire des mots

Encyclopédie : vient d’un mot grec qui signifie « éducation qui embrasse le cercle entier des connaissances ». Une encyclopédie diffère d’un dictionnaire : elle renseigne sur les êtres et les choses, elle documente sur divers sujets. Un dictionnaire renseigne sur les mots, leur orthographe, leurs différents sens.